Crise de l’énergie: les 27 étudient des solutions

Crise de l’énergie: les 27 étudient des solutions

La crise de l’énergie figure en bonne place des discussions des ministres européens réunis samedi à Amiens, mais les Vingt-Sept restent partagés entre la volonté française de réformer le marché de l’électricité et celle d’autres pays de sécuriser des stocks de gaz.

Au deuxième jour de leur réunion informelle, les ministres de l’Énergie de l’Union européenne abordent la flambée des prix du gaz et de l’électricité, qui a obligé les gouvernements à de coûteuses interventions cet hiver pour en limiter l’impact sur les ménages et les entreprises.

La France, qui assure actuellement la présidence tournante de l’UE, pousse depuis octobre pour une réforme structurelle du marché européen de l’électricité, où les prix de gros s’alignent mécaniquement sur ceux du gaz, en forte hausse depuis quelques mois.

Elle souhaite que les «efforts pour décarboner les modes de production électrique», donc le nucléaire et les énergies renouvelables, soient mieux reflétés dans les prix payés par les consommateurs dans chaque pays. «On avance, pour l’instant on est encore en train d’en discuter», a indiqué la ministre de la Transition écologique française, Barbara Pompili.

(avec AFP)

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *