Royaume Uni: nouveau repli du taux de chômage, record d’offres d’emplois

Royaume Uni: nouveau repli du taux de chômage, record d’offres d’emplois

Le taux de chômage a continué son repli au Royaume-Uni lors des trois mois achevés fin août, baissant à 4,5% contre 4,6% pour les trois précédents, grâce à la levée de toutes les restrictions sanitaires et avant la fin des principales aides à l’emploi face à la pandémie.

Ce taux reste toutefois 0,5 point de pourcentage plus élevé qu’avant la pandémie, précise mardi l’Office national des statistiques (ONS) dans son rapport mensuel.

Par ailleurs, les offres d’emplois se sont envolées, passant de 863.000 pour entre juin et août à 1,1 million entre juillet et septembre en moyenne, témoignant de la pénurie de travailleurs aigüe au Royaume-Uni.

L’ONS souligne que les chiffres préliminaires pour septembre seul montrent un bond à 1,2 million, un record sur un mois, avec la demande la plus criante dans le commerce de gros et de détail.

Depuis des semaines, ces pénuries se ressentent de plus en plus fortement au Royaume-Uni, avec notamment un manque d’environ 100.000 chauffeurs de camions, ce qui entraîne de graves problèmes de livraison et des étalages de plus en plus dégarnis dans les magasins, ainsi qu’une crise du carburant.

Si les jeunes ont été particulièrement frappés en termes de pertes d’emplois en raison de la pandémie, ils profitent particulièrement de la reprise avec des embauches record, notamment parce qu’ils travaillent généralement dans des secteurs actuellement touchés par les pénuries d’employés, comme la restauration ou la distribution.

Le contexte de pénurie de travailleurs incite les employeurs à augmenter les rémunérations: après inflation, la paie moyenne a bondi de 4,7% sur un an entre juin et août mais l’ONS souligne que ce bond est dû à des facteurs temporaires et que le contexte de fond “suggère une hausse des salaires plus modeste”.

Par ailleurs l’ONS relève que le nombre de travailleurs salariés a également bondi entre août et septembre au “record de 29,2 millions (…) plus qu’avant la pandémie”, ce qui contribue à “montrer que le marché du travail continue à se remettre de l’impact du coronavirus” remarque Darren Morgan, directeur des statistiques économiques pour l’institut.

Malgré la fin au 30 septembre du programme de chômage partiel qui a maintenu le marché du travail sous perfusion pendant la pandémie, “le nombre de licenciements attendus est resté très bas en septembre, il y a plus d’employés sur les registres que jamais et le taux de chômage recule depuis 8 mois d’affilée”, s’est pour sa part félicité le ministre des Finances Rishi Sunak dans une déclaration.

(avec AFP)

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *