“Les musulmans sont stigmatisés en France”, Paris rejette les accusations du président pakistanais

“Les musulmans sont stigmatisés en France”, Paris rejette les accusations du président pakistanais

Le ministère français des Affaires étrangères a convoqué le 22 février 2021 le chargé d’affaires de l’ambassade du Pakistan et appelé Islamabad à une «attitude constructive» après des propos tenus par le président pakistanais à l’encontre d’un projet de loi visant l’islam radical. Arif Alvi, le chef de l’Etat asiatique, a jugé le 20 février que le projet de loi «confortant le respect des principes de la République» adopté par les députés français le 16 février en première lecture portait atteinte aux musulmans.

«Nous avons marqué notre surprise et notre désapprobation, alors que le projet de loi ne comporte aucune disposition discriminatoire, conformément à notre Constitution et à nos engagements internationaux», a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères. «Il est guidé par les principes fondamentaux de liberté de culte et de liberté de conscience, ne fait aucune distinction entre les différentes religions et ses dispositions s’appliqueront donc également à tous les cultes. Le Pakistan doit le comprendre et adopter une attitude constructive pour nos relations bilatérales», a ajouté Agnès von der Mühll.

Le président pakistanais s’est inquiété de risques de stigmatisation à l’encontre des musulmans. «Changer des lois […] pour isoler une minorité constitue un précédent dangereux», a-t-il déclaré, «exhortant» les autorités françaises à ne pas permettre de telles «régressions».

(RT)

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *