FTDES: pas de cas de Corona parmi les immigrés tunisiens sur le navire consacré à la quarantaine à Lampedusa

Le porte-parole du Forum tunisien des droits économiques et sociaux, Romdhane Ben Amor, a confirmé, aujourd’hui, mercredi, que le navire où les immigrés sont mis en quarantaine débarqué à Lampedusa est indemne de nouvelles infections par le Coronavirus chez les migrants clandestins tunisiens, après que le navire a enregistré l’infection de 12 immigrants de nationalités africaines qui avaient traversé les frontières italiennes clandestinement.

Ben Amor a ajouté dans une déclaration à l’agence TAP, aujourd’hui, que 700 immigrants sont à bord de ce navire , dont la plupart sont Tunisiens, qui sont entrés en quarantaine, il y a 9 jours, en raison de l’incapacité des autorités italiennes à fournir des centres de quarantaine.

Après l’achèvement de la période de quarantaine, les migrants seront placés dans des centres d’accueil pour déterminer leurs identités, au milieu des craintes d’expulsion forcée, à son avis.

Les immigrés tunisiens à bord du navire ont dénoncé les mesures préventives adoptées par les autorités italiennes, estimant qu’il ne s’agit pas de mesures strictes pour prévenir le virus et ne préservent pas la dignité humaine, d’autant plus que les mesures d’isolement ne sont pas suivies, selon ce que rapporte la même source, citant des immigrés tunisiens.

Ben Amor a déclaré que le Forum refuse la procédure d’expulsion forcée d’immigrants, en raison de nombreuses violations qui accompagnent cet acte qui touchent aux droits des immigrés, telles que l’absence de traduction, le fait de ne pas l’avoir informé de ses droits et son renvoi devant un juge sans lui apporter une assistance juridique, et ne lui permettant pas de contester la décision d’expulsion, ainsi que le fait que l’expulsion forcée est contrainte à la Convention européenne des droits de l’homme, qui interdit les expulsions forcées de groupes d’immigrés, à laquelle l’Italie est contraignante.

Il a souligné que les autorités italiennes ont expulsé 197 tunisiens clandestins depuis janvier 2020 jusqu’aujourd’hui, c’est-à-dire en moyenne deux voyages par semaine chaque lundi et jeudi, soit 40 migrants par voyage. Selon l’activiste des droits de l’homme, le nombre d’immigrants clandestins est d’environ 6185 migrants, depuis janvier 2020 jusqu’au 11 août de cette année .

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *