Les autorités libanaises prévenues de la destruction de Beyrouth avec du nitrate d’ammonium, depuis le 20 juillet

Les autorités libanaises prévenues de la destruction de Beyrouth avec du nitrate d’ammonium, depuis le 20 juillet

Selon des documents consultés par Reuters, les autorités libanaises étaient prévenues depuis le mois de juillet de la présence des 2750 tonnes de nitrate d’ammonium, susceptibles de détruire la capitale.

La direction générale de la Sécurité de l’Etat a fait ainsi état d’une lettre privée adressée au président Michel Aoun et au Premier ministre démissionnaire Hassan Diab en date du 20 juillet.

Une missive restée sans réponse, dont le contenu résume les résultats d’une enquête judiciaire conduite depuis janvier et qui appelait à la sécurisation immédiate de ces produits chimiques.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *