Tunisie/ L’imposition d’un décalage horaire pour les heures d’atterrissage à la deuxième station aérienne et des mesures dissuasives contre les transgresseurs

Tunisie/ L’imposition d’un décalage horaire pour les heures d’atterrissage à la deuxième station aérienne et des mesures dissuasives contre les transgresseurs

L’Office de l’aviation civile et des aéroports (OACA) a décidé hier mardi, l’imposition d’un décalage dans les horaires de débarquement des avions à la deuxième station aérienne afin d’assurer l’application propres et justes des procédures sanitaires et de prendre des mesures dissuasives et fermes à l’encontre de toute personne qui ne respecterait pas ces mesures, notamment le port des masques et la distanciation physique.

Il a également été décidé, à l’issue d’une séance de travail tenue hier, sous la supervision du Président directeur général de l’OACA et en présence des représentants des différentes structures travaillant à l’aéroport, de renforcer la présence du facteur humain dans les différentes structures opérant à l’aéroport dans les première et deuxième stations aériennes.

Ces décisions visent à sensibiliser d’avantage les agents de l’aéroport à la nécessité de mettre en œuvre les procédures sanitaires requises conformément au protocole sanitaire émis par l’OACA après enregistrement de cas d’infection par Coronavirus parmi les agents des services au sol de Tunisair à l’aéroport de Tunis Carthage.

Au cours de cette réunion, le Président directeur général a souligné la nécessité d’être vigilant et de prendre les précautions nécessaires, dans l’intérêt de la sécurité de tous, ce qui nécessite des efforts concertés et la collaboration entre tous les organismes pour préserver la santé des voyageurs et des agents.

Il a appelé tous les travailleurs des aéroports tunisiens à respecter les procédures sanitaires, à faire preuve de patriotisme et à adhérer à la mise en œuvre des conditions sanitaires afin d’assurer leur sécurité et celle des voyageurs, tout en assurant la bonne sécurité des vols et des opérations d’enregistrement à l’intérieur des aéroports.

L’OACA a annoncé, lundi, que l’aéroport de Tunis-Carthage fonctionne normalement et que les vols sont sécurisés de manière normal et ce malgré le fait que l’un des agents travaillant à l’aéroport de Tunis-Carthage a été infecté par le virus Covid-19.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *