Trois migrants tués sur la côte libyenne

Trois migrants tués sur la côte libyenne

Trois migrants ont été tués  par balles, hier mardi 28, à un point de débarquement situé sur la côte libyenne, a indiqué mardi le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

Le HCR a déplore la perte tragique de trois personnes et demande une enquête urgente, précisant, dans un communiqué, que la fusillade s’était déroulée après le débarquement de plus de 70 personnes.

Les trois victimes étaient soudanaises, a précisé le HCR. Deux sont décédées sur place mais la troisième, selon le communiqué, prise en charge par une ambulance du Comité international de secours (IRC) est décédée pendant son transfert vers l’hôpital.

De son côté, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a expliqué dans un communiqué que plusieurs de ses employés avaient rapporté que « les autorités locales ont commencé à tirer lorsque les migrants ont tenté de s’échapper du point de débarquement ».

« Le recours à une violence excessive entraîne une nouvelle fois une perte de vies absurde, dans un contexte de manque d’action pour changer un système qui fait souvent défaut pour fournir un certain niveau de protection », a commenté Federico Soda, chef de la mission en Libye de l’OIM, cité dans le communiqué.

A noter que les départs de migrants depuis les côtes libyennes ont augmenté de près de 300 % entre janvier et avril 2020, comparé à la même période de 2019, selon l’ONU.

Source: France 24

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *