L’Algérie adopte des sanctions sévères pour dissuader les attaques contre le personnel de santé

L’Algérie adopte des sanctions sévères pour dissuader les attaques contre le personnel de santé

L'Algérie adopte des sanctions sévères pour dissuader les attaques contre le personnel de santé

L'Algérie a adopté des sanctions pénales pouvant aller jusqu'à 10 ans de prisons pour les auteurs d'agressions verbales ou physique contre le personnel de santé compte-tenu de sa multiplication parallèlement à l'afflux de patients depuis l'émergence de l'épidémie de Covid-19.

Selon un communiqué publié par l'agence de presse algérienne, dimanche soir, le conseil des ministres algérien a approuvé le "projet d'amendement et de complément de la loi pénale, visant à assurer la meilleure protection des usagers des services de santé".

En vertu de la nouvelle clause légale, en cas d'agression verbale contre le personnel de santé, l'auteur d'agression verbale sera punis d'emprisonnement qui peut aller de un à trois ans, de trois à dix ans pour l'auteur d'agression physique, et la peine d'emprisonnement à vie dans le cas du décès de la victime.

Sera aussi sanctionné de deux à dix ans d'emprisonnement et d'une lourde amende toute personne commettant un "sabotage des biens et du matériel médical".

La nouvelle législation prévoit également «de dissuader les actions qui portent atteinte à la dignité des malades et portent atteinte au respect dû au défunt en publiant des photos et des vidéos».

source: AFP

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *