Par crainte d’une infection par le Coronavirus : Des milliers d’immigrants arrêtés au Yémen

Par crainte d’une infection par le Coronavirus : Des milliers d’immigrants arrêtés au Yémen

Le mardi 14 juillet 2020, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré que des dizaines de milliers d’immigrants, principalement d’Éthiopie, étaient bloqués au Yémen, au moins 14 500 d’entre eux ont été arrêtés et transférés en interne contre leur gré. L’arrestation a eu lieu par crainte que les immigrés propagent l’épidémie « Covid-19 ».

Des milliers de travailleurs éthiopiens passent du Yemen pour se rendre à l’Arabie Saoudite, chaque mois. Mais les restrictions imposées pour limiter la propagation du Coronavirus, a réduit le nombre de personnes entrées dans le pays en guerre.

L’organisation a indiqué que parmi ceux qui s’y trouvaient déjà, des milliers d’entre eux ont été transférés dans des bus ou des camions vers des villes comme Eden et Marib, où ils ont été bloqués.

A Genève, Paul Dillon a déclaré, au nom de l’Organisation, aux journalistes que « la situation est extrêmement difficile où les difficultés liées à liberté d’accès ont été conjuguées aux conditions de vie », et il a refusé de donner les détails précis sur la personne responsable de leur transfert.

Dillon a ajouté qu’un nombre pas encore déterminé d’immigrés bloqués pourraient se trouver dans des camps de détention qui manquent de normes sanitaires avant même la propagation  de “Covid-19”.

L’année dernière, le Yémen a arrêté des migrants éthiopiens dans des stades de football ouverts et dans un camp militaire. Généralement, ces travailleurs se rendent en Arabie saoudite pour travailler comme nettoyeurs ou chauffeurs.

Source: Reuters

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *