La police allemande: perquisition de domicile de deux migrants soupçonnés de terrorisme

La police allemande: perquisition de domicile de deux migrants soupçonnés de terrorismeLe mardi 14 juillet 2020, la brigade anti-criminalité de Saxe a perquisitionné deux maisons à Dresde, la capitale de l’État, et Freiberg, dans le centre de la Saxe, pour deux personnes, un Somalien et un Syrien, soupçonnés de liens avec le terrorisme.Le procureur a annoncé que le Somalien de 19 ans, qui résidait à Dresde, était soupçonné d’avoir suivi une formation dans un camp de mouvements de jeunesse en 2016.Le procureur général fédéral a déclaré que le jeune Somalien était accusé d’appartenir à un groupe terroriste à l’étranger.Les autorités enquêtent également sur un Syrien de 55 ans résidant à Freiberg pour avoir soutenu un groupe terroriste à l’étranger. L’homme aurait réparé plusieurs fois des voitures en faveur de l’État islamique (ISIS) entre 2013 et 2015.La brigade anti-criminalité a déclaré que 15 de ses agents avaient participé aux perquisitions, qui avaient saisi plusieurs téléphones portables comme preuve, et la brigade a indiqué que le contenu de ces téléphones est en cours d’analyse.Source: Agence de presse allemande

La police allemande perquisitionne le domicile de deux migrants soupçonnés de terrorisme

Le mardi 14 juillet 2020, la brigade anti-criminalité de Saxe a perquisitionné deux maisons à Dresde, la capitale de l’État, et Freiberg, dans le centre de la Saxe, pour deux personnes, un Somalien et un Syrien, soupçonnés de liens avec le terrorisme.

Le procureur a annoncé que le Somalien de 19 ans, qui résidait à Dresde, était soupçonné d’avoir suivi une formation dans un camp de mouvements de jeunesse en 2016.

Le procureur général fédéral a déclaré que le jeune Somalien était accusé d’appartenir à un groupe terroriste à l’étranger.

Les autorités enquêtent également sur un Syrien de 55 ans résidant à Freiberg pour avoir soutenu un groupe terroriste à l’étranger. L’homme aurait réparé plusieurs fois des voitures en faveur de l’État islamique (ISIS) entre 2013 et 2015.

La brigade anti-criminalité a déclaré que 15 de ses agents avaient participé aux perquisitions, qui avaient saisi plusieurs téléphones portables comme preuve, et la brigade a indiqué que le contenu de ces téléphones est en cours d’analyse.

Source: Agence de presse allemande

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *