Des universités américaines s’opposent à Trump pour protéger leurs étudiants étrangers du rapatriement

Des universités américaines s’opposent à Trump pour protéger leurs étudiants étrangers du rapatriement

Près de 60 universités américaines ont présenté un document, hier, dimanche, à l’appui d’une cause déposée par deux universités américaines pour arrêter l’application de la décision publiée par l’administration du président américain Donald Trump, en vue d’interdire les étudiants étrangers de rester dans le pays si les universités n’organisent pas des cours présentiels durant l’automne.

L’université de Harvard et l’Institut de Technologie de Massachussetts ont levé le procès mercredi dernier auprès de la cour fédérale à Boston.

Ces universités ont confirmé dans ce document qu’ils permettront aux étudiants étrangers d’assister aux sessions par internet durant la pandémie.

Elles ont mentionné que le changement de la politique du gouvernement américain a causé le désordre dans leurs préparatifs.

Les autorités américaines ont décidé l’interdiction aux étudiants étrangers de rentrer aux USA s’ils sont inscrits dans des universités qui adoptent l’enseignement à distance.

Les autorités américaines ont également demandé aux étudiants présents sur les territoires américains de partir ou de prendre d’autres mesures tel que s’inscrire dans des universités qui n’adoptent pas l’enseignement à distance afin de garantir leur séjour aux USA.

Elles ont aussi mentionné que la dérogation à ces dispositions va les exposer au rapatriement par l’administration de migration.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *