Le feu séparatiste reprend contre un camp de forces françaises, onusiennes et maliennes

Le feu séparatiste reprend  contre un camp de forces françaises, onusiennes et maliennes

Un camp du nord-est du Mali qui abrite des forces françaises, maliennes et d’autres forces des Nations Unies a été frappé mardi par des missiles, sans faire de victimes ni de pertes, selon ce qu’annonce la Mission de l’Organisation internationale dans le pays africain.

Un camp militaire abritant des forces onusiennes, françaises et maliennes a essuyé plusieurs tirs d’obus, mardi 7 juillet, dans le nord-est du Mali, tirés par des missiles, sans faire de blessés ni de dégâts.

 Les projectiles, au nombre de 16 sont tombés en dehors du camp de Tessalit dans la région de Kidal proche de la frontière algérienne, selon le porte-parole de la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali (Minusma).

Lundi dernier, un véhicule de la Minusma circulant en convoi a heurté une mine dans Kidal ce qui a fait la blessure de trois Casques bleus, dont un sérieusement blessé, selon la mission onusienne. Une attaque contre le camp de Tessalit avait fait 18 blessés parmi les Casques bleus et deux parmi les civils en janvier.

Bien qu’un accord de paix ait été signé en 2015 avec des séparatistes du nord, le Mali est témoin de violences de groupes terroristes, qui affaiblissent l’autorité de l’État qui ne contrôle que certaines parties du territoire.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *