Etude : le traitement à la chloroquine ne signifie pas des infections moins graves

Etude : le traitement à la chloroquine ne signifie pas des infections moins graves

Une étude française a indiqué que le traitement à la chloroquine ou à l’hydrochloroquine, notamment pour les patients atteints de maladies immunitaires n’a démontré aucun effet bénéfique sur les patients Covid-19.

Dans l’étude, parue mardi et réalisée auprès de 55 mille patients, les chercheurs ont conclu  que les résultats démontrent que le traitement aux médicaments antipaludiques industriels, à long termes, ne prévient ni de risque de l’hospitalisation, ni de celui du placement sous machine respiratoire ni de décès au Covid-19.

Les chercheurs ont étudié les cas de patients dont les médicaments antipaludiques industriels leurs ont été prescrits au moins six fois, entre le 1er janvier 2019 et le 15 février 2020, et d’autres au dernier trimestre 2019 ou début 2020″.

On prescrit le hydrochlorquine pour le traitement des maladies immunitaires telle que telles que le lupus qui attaque le système immunitaire, les tissus et les organes du corps ou le rhumatisme..

Les résultats de l’étude ont montré “des risques plus importants d’hospitalisation et de placement du patient sous respirateur ou décès avec un covid-19 chez les patients traités à long terme par des antipaludiques industriels par rapport aux autres français “.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *