Inès Safi réconcilie sciences et spiritualité

Inès Safi réconcilie sciences et spiritualité

Inès Safi réconcilie sciences et spiritualité

Bachelière d’un lycée à Sfax, Inès Safi première de sa promotion au niveau national, elle a reçu une bourse d’étude de la part de l’Etat tunisien pour rejoindre les classes préparatoires au lycée jésuite Sainte Geneviève à Versailles pour deux ans de préparatoire, avant d’intégrer l’Ecole Polytechnique à Palaiseau.

A la préparatoire, Inès a été major de promotion dans certains modules (ceux d’Alain Aspect et Jean-Louis Basdevant en physique des particules, de Jacques Neveu en Probabilité, de Nicole El Karoui en Mathématiques appliquées etc..). Après un Master de Physique Mathématique à l’Université de Rutgers (New Jersey-USA), où elle a été encadrée par le professeur éminent J. L. Lebowitz.

Puis elle est rentrée en France pour faire un deuxième Master de Physique du Solide (Mention Bien-Université Paris-Sud-ENS Paris).

En 1996, avec mention très honorable, elle a obtenu son doctorat  en physique fondamentale théorique aux Laboratoires de Physique des Solides (LPS à Orsay, sous la direction de Heinz Schulz).

Et avant son recrutement par le Centre national de la recherche scientifique pour intégrer le Centre de Physique Théorique (CPT) de Luminy à Marseille, elle a effectué  un post-doctorat au CEA de Saclay.

En 2001, elle retourne au LPS et y devient plus habile à diriger des recherches (HDR), en 2014. Elle encadre stagiaires, doctorants et plusieurs post- doctorants, dont certains occupent des postes prestigieux (en Allemagne, au CEA etc..).

Sciences et foi

Passionnée de spiritualité, Inès Safi mène, depuis 2005, une recherche parallèle sur le dialogue entre science et foi, centrée sur la philosophie de la mécanique quantique, un de ces paradigmes les plus marquants, avec une ouverture récente sur la cosmologie.

Dans ce cadre, un groupe de recherche internationale réunissant des scientifiques et philosophes de confession musulmane a ainsi vu le jour sous la direction de Bruno Guiderdoni, astrophysicien et directeur de recherche au CNRS, et a abouti à deux ouvrages collectifs ainsi qu’à plusieurs colloques et tables rondes.

Un autre thème qui tient la chercheuse tunisienne Inès Safi au cœur, c’est le thème des femmes et l’Islam. Elle a participé à plusieurs colloques,  et a fait partie du jury du ”Prix Ahmad Badeeb pour les femmes arabes en sciences” en 2008 et 2009, décerné à l’Institut du Monde Arabe.

Inès Safi a également participé à deux émissions sur France 2, au sein de la série ”Les chemins de la foi” en Septembre 2015. Elle a aussi participé à plusieurs tables rondes organisées par Nadia Bey sur Radio Orient.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *