Macron au sommet du G5 Sahel à Nouakchott : “Vaincre les jihadistes est devenu possible”

Macron au sommet du G5 Sahel à Nouakchott : “Vaincre les jihadistes est devenu possible”

En marge du G5 Sahel, à  Nouakchott, le président français Emmanuel Macron a confirmé, mardi, qu’une victoire contre les jihadistes dans la région du Sahel est devenue possible.

 Et ce, compte tenu des résultats impressionnants réalisés grâce aux efforts français et les pays de la région, ces derniers mois.

Par la même occasion, Macron a condamné les violations commises par certaines des armées de la région, soulignant que des enquêtes seront menées à cet égard.

La question du terrorisme au Sahel a figuré en tête de l’agenda de ce sommet, en présence des dirigeants du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, et le Premier ministre espagnol. Tandis que d’autres dirigeants européens y ont participé par le biais d’un appel télévisé.

En marge du sommet, Macron a déclaré, que les armées du G5 devraient donner l’exemple pendant les combats, sur fond d’accusations qui ont atteint certaines de ces armées, d’avoir commis des atrocités pendant les batailles.

 Macron a également confirmé que des enquêtes seront menées à cet égard après avoir reçu des rapports sur les violations commises.

Le président français a ajouté: « La région du Sahel ne doit pas entrer dans le cycle de la violence et de la répression. C’est exactement ce que veulent les groupes terroristes et c’est ce qu’ils ont réussi à atteindre dans le passé. »

Ce sommet est tenu six mois après celui qui a réuni les dirigeants du G5, en  janvier 2020 à Pau en présence de représentants des Nations unies des Unions africaine et européenne.

Cette visite est une première pour Macron, après la propagation de l’épidémie de Covid-19.

A son arrivée, il a déclaré que les alliés avaient réussi à réaliser “de véritables succès au cours des six derniers mois, et ont éliminé des chefs de « rebelles », saluant le “renforcement de l’intervention” des armées des Etats du Sahel.

Lundi dernier, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution prorogeant le mandat de la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Mali pour une année supplémentaire jusqu’au 30 juin 2021.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *