Les retombées de Coronavirus : L’effondrement de la valeur marchande des joueurs tunisiens en Ligue 1

Corona virus n’a pas épargné les plus importants joueurs de football en Tunisie de son impact, qui a entraîné en une première étape, l’arrêt des activités de football, pour la plupart des championnats dans le monde, pour s’étendre et toucher la valeur marchande des joueurs tunisiens à l’étranger, qui a enregistré une grande chute.

Dans cet article, à tour de rôle, nous passerons en revue, l’effet négatif de l’épidémie sur les estimations des experts de la valeur des joueurs tunisiens actifs en Ligue 1, ou ceux qui ont prévu d’y revenir prochainement, selon les derniers rapports sur les intentions des recrutements des équipes françaises.

À cet égard, Wehbi Khazri, la star française de Saint-Étienne, est le joueur le plus touché, puisqu’il est la tête de la liste des joueurs tunisiens en France, avec la valeur la plus élevée, estimée à 9 millions d’euros, enregistrant une baisse de 3 millions, par rapport à ce qu’il a récemment atteint.

La valeur de Khazri n’a jamais autant baissé, même lorsque son niveau a chuté avec Bolton en Angleterre, car son retour à Rennes l’a mis au premier plan avant la Coupe du monde en Russie, puis la signature de son contrat avec Saint-Etienne plus tard.

La condition de Dylan Bronn n’est pas très différente de celle de son collègue à l’équipe nationale, car la valeur de Bronn, qui appartient actuellement à Matz, était récemment estimée à 5 millions d’euros, après que sa valeur était de 7 millions après sa performance, depuis son retour de la Ligue belge lors des transferts d’hiver en France…

La valeur marchande du défenseur international tunisien Aymen Abdennour a également vu une chute libre, avec une légère différence.

Il y a des années, Abdennour a connu la gloire dans le domaine du football, au championnat français, lorsqu’il a signé son contrat avec Monaco pour une valeur de 15 millions d’euros. Mais actuellement, Aymen est sans destination précise …

Cependant, la récession qui a marqué le parcours de Abdennour, ces derniers temps, à l‘issue de la situation économique générale, comme la valeur de son transfert est aujourd’hui estimée dans la limite de deux millions d’euros, et ce, dans le cadre de son retour prévu en France, dans le cas où il aurait signé après sa séparation de son équipe turque, Kayserispor.

Pour sa part, le joueur international tunisien Seifeddine khawi a perdu 2,5 millions d’euros de sa valeur marchande qui était estimé de 5 millions … et cela coïncide avec des indices sur son départ imminent de l’Olympique de Marseille, après qu’il soit contenté de la présence formelle avec l’équipe tout au long de la saison avant qu’il ne soit suspendu par la force majeure de Covid 19.

Dans la même vague, le gardien international Moez Hassan, à son tour, semble être parmi les plus touchés par la suspension des activités sportives, après sa séparation de l’équipe belge Cercle Bruges en raison de la rareté de sa participation, sa valeur marchande a diminué au niveau le plus bas de sa carrière de 475 milles euros après avoir été de l’ordre de deux millions et demi d’euros au moment de son affiliation au Club de Nice. Cela l’a incité, selon les dernières fuites, à envisager de revenir au point de départ en France pour remonter ses actions après s’être estompé en raison

de l’absence de condition physique et de la vague du virus qui a limité l’horizon.

Selon tous ces chiffres énumérés dans cet article, il semble clair que la baisse est devenue claire sur le chiffre d’affaires des joueurs de notre équipe nationale jouant à la Ligue française, compte tenu précisément de la faiblesse de cette Ligue dès le départ par rapport aux pays voisins avant que la situation ne se complique d’un effet forcé qui a touché tous les footballeurs du monde. Bien sûr, la Tunisie ne fera pas l’exception au milieu des répercussions dramatiques qui ont bouleversé le monde et a annulé toutes les activités ou presque dans tous les domaines.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *