Le joueur tunisien le plus cher en France : Wahbi Khazri « un rebelle » impressionnant qui fait polémique

Fin 2012, Ouahbi Khazri a officiellement choisi le maillot international tunisien, après avoir longuement hésité entre sa participation avec l’équipe nationale tunisienne et la France dans la catégorie des séniors … Il fait ainsi partie des 23 joueurs sélectionnés pour la CAN 2013 en Afrique de Sud.

Jusque là, Khazri n’était pas un élément essentiel dans l’équipe avant que Nabil Maaloul lui donne progressivement le titre de titulaire, quand il a marqué son premier but international, annonçant la naissance d’une nouvelle star tunisienne connu pour ses sauts d’humeur qui font polémique.

Depuis son entrée dans l’équipe nationale tunisienne, la cote de Khazri a remarquablement évolué dans l’intervalle de 6 ans, pour devenir, actuellement, le joueur international tunisien, le plus cher parmi les professionnels, y compris en Ligue 1 française, où la valeur du joueur de Saint Etienne se stabilise actuellement à 9 millions d’euros, malgré

la baisse de valeur marchande des joueurs liée au coronavirus qui a obligé l’arrêt de l’activité de football en France, alors que sont équipe se préparait à la finale historique du coupe de France face à Paris Saint Germain.

Durant ces années, notre joueur qui a fait ses débuts à Ajaccio a vécu plusieurs expériences entre Bordeaux et Sunderland AFC en Angleterre, Rennes puis Saint-Etienne pour rejoindre l’équipe nationale tunisienne pour défendre des titres continentaux. Il a ainsi participé à la Ligue d’Europe avec son équipe Saint-Etienne. en marge de sa participation avec l’équipe tunisienne au mondial en Russie, il a été le premier joueur tunisien qui a marqué deux buts en une seule édition de coupe de monde, et ce fût contre la Belgique et Panama.

Agé de 29 ans, il a fait un parcours légendaire, notamment, en France, où il a et il a remporté un titre d’honneur pour avoir réalisé le meilleur bilan de buts sur coups francs, où il a marqué 8 buts au cours de la dernière décennie en championnat de France, battant des stars comme Zlatan, Beckham et Nebil Fekir.

Khazri a évidemment des points positifs, mais aussi des lacunes et points négatifs. Ce qui a fait courir beaucoup de bruit et a fait de lui un sujet d’embarras pour la Fédération tunisienne de football, suite aux critiques qui l’accuse d’avoir accordé un traitement spécial pour leur « enfant gâté » et son exemption de sanction quand il enfreint la discipline. Khazri s’est souvent emporté contre les arbitres et il est régulièrement sanctionné, une affaire a fait beaucoup parler, c’est celle du match amical contre la Mauritanie. Il a également refusé de serrer la main d’henri kasperczak lorsqu’il l’a remplacé lors de l’un des affrontements de la “CAN 2017”. L’une des conséquences en est que le joueur a refusé de rentrer avec l’équipe nationale et est resté au Gabon pour partir plus tard en France.

Plusieurs sources fiables ont confirmé à notre site que Khazri bénéficie d’un traitement spécial au sein de l’équipe nationale et que ses entrainements sont effectués “à la demande” avec une grande considération des directions techniques successives depuis l’époque de Leekens passant par Mâaloul arrivant au Kbaïer. Les mêmes sources

ont souligné que son plus grand affrontement s’est produit avec Faouzi Benzarti qui a refusé qu’il continue avec l’équipe nationale.

Les mêmes accusations ont actuellement atteint la Fédération et la direction technique en tolérant d’inviter Khazri aux matchs qu’il détermine lui-même. C’est ce que de nombreux membres de l’équipe nationale cherchent à nier, malgré la confirmation de ce fait de la part de certains de ses collègues. Khazri reste un talent et une source de fierté du football en Tunisie, mais son humeur changeant et son caractère agressif ont contrarié son rayonnement malgré sa carrière très respectable, sur le plan individuel ou international.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *