Hannibal Mejbri… un nouveau footballeur talentueux « dédié » à la France

Le « push and pull » continu et la concurrence est de plus en plus rude, pour le choix de la destination des talents du football tunisien de double nationalité mixte, notamment ceux qui ont émergé et qui ont récolté les prémices de gloire du football en France.. Et la plupart du temps, les responsables de la fédération française réussissent à apprivoiser les talents les plus en vue, à l’instar de ce qui s’est passé avec Lamouchi et Ben Arfa.

Dans ce contexte, le plus jeune des joueurs franco-tunisien, le parisien Hannibal Mejbri, qui n’a pas dépassé l’âge de 17 ans, a monté l’escalier du succès à une vitesse folle pour être transféré de Monaco au géant Manchester United, l’été dernier pour 10 M€.

Parallèlement, Mejbri a choisi de représenter l’équipe nationale française et l’a rejoint dans la catégorie junior. Ses ambitions croissantes l’ont fait prendre cette décision, malgré les tentatives de la Fédération tunisienne de football, où nous avons appris, qu’un envoyé spécial et un ancien joueur international a fait le déplacement, il y a deux ans, pour le persuader, lui et sa famille, de choisir la Tunisie.

Cependant, d’après ce que nous avons appris, le projet sportif présenté à Hannibal ne l’a pas rendu désireux de retourner en Tunisie, pour récolter des victoires avec les Aigles de Carthage.

Et même si la législation de la FIFA permet à la Tunisie et au jeune parisien d’y remédier plus tard, le début de l’émergence d’un joueur dans l’équipe de 18 ans à Manchester, avant la suspension de l’activité de football, rend cela comme impossible, avec un joueur qui sera un excellent investissement et une source sans précédent pour les “affaires” grâce à ses compétences et l’intérêt que lui accordent les médias depuis ses débuts. Mais en même temps, ce fait soulève plusieurs questions sur les démarches adoptés dans notre pays pour traiter avec talents tunisiens et en particulier les jeunes de troisième génération, en particulier de la troisième génération, et impose un bon

encadrement et le développement d’un discours de communication pour les motiver à se rapprocher de leur pays.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *