Dylan Bronn: De la ligue inférieure à un joueur évalué à des millions d’euros

conduit au club belge la Gantoise, avec un contrat de quatre ans, pendant lesquels, il a rejoint l’équipe nationale tunisienne à partir de la Coupe du monde 2018, lorsqu’il a montré une partie de son génie et a affirmé son droit de naturalisation et le de qualification, grâce à ses efforts.

Dylan..ou Mahmoud (dans sa version tunisienne), est un exemple de success story qui a fait preuve de beaucoup de persévérance.

Le défenseur a été exposé aux différents types de marginalisation, dans les divisions régionales inférieures de la Ligue française, où il a passé ses débuts.

Cependant, il a continué à relever le défi pour devenir joueur professionnel en Belgique et rejoindre la sélection tunisienne à l’âge de 23 ans.

A l’époque, les observateurs ont considéré cette décision prise par l’entraîneur Nabil Maâloul comme une « opération suicidaire », l’entraîneur de l’équipe national qui a pris un risque et parié sur un choix, qui plus tard, a prouvé qu’il fut le bon.

Pour sa part, Bronn a révélé qu’il méritait vraiment de provoquer cette controverse, qui a eu lieu autour de lui.

Ce défenseur s’est imposé et malgré toutes les conséquences qu’il a subi suite à sa participation à la coupe d’Afrique avec la

sélection tunisienne, à l’été 2019, et son absence à une grande partie des préparatifs estivaux avec son équipe belge, ce qui a conduit à son départ, il a tout de même, réussi à nouveau pour signer un contrat avec FC Metz, ce qui contribue à améliorer nettement sa carrière dans la Ligue 1, avant que l’activité soit interrompue par l’effet de l’épidémie de coronavirus.

D’après les derniers chiffres dévoilés par les sites spécialisés, la valeur marchande du défenseur tunisien Dylan Mahmoud Bronn est actuellement estimée à 4 millions d’euros, un chiffre très important pour un joueur qui occupe le poste de défenseur et dispose d’un potentiel important de développement, tant technique que physique, dans sa carrière.

Le parcours du combattant du joueur tunisien est un bon exemple à suivre. Et bien qu’il n’a pas eu la chance de jouir d’une aura médiatique, ni de soutien solide pour le placer au premier plan, il a réussi à se lever comme un phénix et s’est imposé pour devenir un « numéro difficile », non seulement dans l’équipe nationale tunisienne mais aussi dans la liste des défenseurs de la première Ligue française, jusqu’à nouvel ordre, ce qui pourrait lui pousser à accélérer le rythme grâce à sa détermination et enthousiasme.

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *